Vendredi 2 mars 2012 5 02 /03 /Mars /2012 18:03

Magic Jake & The Power Crystals

Magic Jake & The Power Crystals -

Magic Jake & The Power Crystals

(Burger Records 2011)

 

 

 

Cette année, les tenanciers de Burger Records se félicitaient d'une statistique incroyable sur leur label : en quatre années, la bande de gais-lurons californiens a publié plus de 160 albums (tous supports confondus), dont 40 premiers albums. Avec sa politique de spécialisation dans le support cassette, souvent raillée car jugée farfelue, le label a su créer un modèle économique viable, peu onéreux et idéal pour les jeunes groupes : une cassette coute peu à produire, les frais de fabrication moindres autorisent au label une grande prise de risques (qui d'autres qu'eux auraient pu publier une aberration discographique telle que MOM ?) et les fans désargentés trouvent aussi leur compte (à $5 l'album en moyenne, la musique est accessible à bas prix).

 

Seul ennui (en dehors du fait que tout le monde ne possède pas de lecteur de cassette), ces publications en petites quantités peuvent parfois aboutir à entretenir l'anonymat des groupes. C'est en somme ce qui est en train d'arriver à Magic Jake & The Power Crystals, projet porté per Magic Jake Cullowski (bassiste de Conspiracy Of Owls) et Bobby Harlow (chanteur/guitariste de The GO et Conspiracy Of Owls). Leur cassette s'est épuisée très rapidement et en dehors de 200 heureux acquéreurs de la première heure, personne ou presque n'a eu accès aux morceaux du groupe.

 

Heureusement cette situation absurde vient de voir la fin avec l'arrivée bienvenue de Burger sur la plateforme bandcamp. Le label y a mis à disposition ses plus beaux atours en streaming, proposant même à l'internaute d'acheter les albums à prix modique. Conspiracy Of Owls, Resonars, Pizazz et tant d'autres sont enfin disponibles, audibles pour le plus grand nombre. Le catalogue Burger est un des plus passionnants du moment.

 

Quelle joie d'entendre Bobby Harlow s'époumoner sur le rock'n'roll échevelé de "Power Crystals" ! Car ne nous méprenons pas. Si le groupe porte le nom du bassiste qui arbore le marcel et la moustache comme nul autre à Detroit, le cerveau du groupe demeure celui qui arbore la barbe foisonnante (façon Lennon période bed-in) avec panache. Bobby Harlow, leader des formidables The GO (dont Planetgong semble être devenu le fan-club semi-officiel), coécrit et chante l'intégralité des morceaux de l'album. Cette collaboration avec Culkowski semble par ailleurs booster Harlow dont les penchants partagés avec John Krautner pour la pop 70s lisse avait produit le très contemplatif album de Conspiracy Of Owls.

 

Ici pas de répit, pas de longue pause mélancolique ni d'arrangements soft-rock, les Power Crystals sont un groupe de rock'n'roll garage dans la pure tradition de la Motor City. Plus décennie après Whatcha Doin', Bobby Harlow renoue ainsi avec le boogie teigneux qu'il maîtrise à merveille ("Still So Young", "Loving Knife"), envoie des refrains punk très catchy ("Brains Of Rats") et des titres au confins de la powerpop et du garage lo-fi ("Deeper Than Sleep"). Tout cela est interprété avec une energie folle (solos rageurs, batteur survolté) et enregistré par Harlow himself. A l'heure où on écrit ces lignes, l'album n'existe qu'en cassette et en téléchargement mais une édition vinyle est prévue pour le printemps. Un événement à ne pas manquer.

 

 

 

 

 

  Tracklisting :

 

1. Power Crystals *
2. Boys & Girls
3. Let It Die
4. Brains of Rats
5. Still So Young
6. Deeper Than Sleep
7. Loving Knife
8. Modular Man
9. Show Me Your Surprise
10. Over The Moon

 

L'album est en écoute via Bandcamp :

 

 

 

 

 

Vidéos :

 

"Brains Of Rats"


 

"Still So Young"


 

 

 

 

 

Cassette :

 

Magic Jake & The Power Crystals

 

 

 

 

 

 

The GO : tous les disques chroniqués sur PlanetGong

The GOThe GO

 

Par Eric - Publié dans : US Garage & Indie Rock
Voir les 3 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Commentaires

ah putain enfin du rock'n'roll à écouter, ce début d'année était un peu rachitique en nouveauté à mon goût.

Commentaire n°1 posté par bambou le 03/03/2012 à 00h21

m'en vais écouter ça !

Pour l'anecdote : Magic Jake tenait la basse lors du dernier concert parisien à Mains d'Oeuvre de Brian Olive.

Commentaire n°2 posté par beat4less le 03/03/2012 à 12h00

Est-ce que vous savez quel rôle joue Magic Jake dans le groupe, au niveau des compos notamment? Pourquoi est-il le leader désigné?

Commentaire n°3 posté par MC5 m'a tuer le 04/03/2012 à 03h00

Sur le boitier de la cassette, les chansons sont créditées au groupe entier, donc il s'agit véritablement d'un travail collectif. On peut quand même noter que quelques titres de l'album possèdent indubitablement la "touche" Bobby Harlow.

Ensuite, en ce qui concerne le nom du groupe, j'imagine que le groupe se nomme ainsi parce que c'est le projet de Magic Jake, ni plus ni moins. Ne pas chanter les morceaux n'empêche pas d'être le leader d'un groupe (Spencer Davis peut en témoigner). Qui sait, peut-être que ses prochains enregistrements se feront avec un groupe différent ?

Réponse de Eric le 04/03/2012 à 16h16

Du même tonneau

  • GRAVY'S DROP - For The Love Of Gravy. Creedence Bubblegum Revival
    Gravys Drop - For The Love Of Gravy (Burger 2011) Avertissement : le disque que nous allons chroniquer n'est pas un grand album. Il ne changera pas la face de la pop music, il ne poussera pas des milliers de kids à acheter des guitares et des jeans slim, il ne contient aucun tube rock'n'roll immortel, il n'est même pas le meilleur qu'on ait entendu dans son...
  • COSMONAUTS - If You Wanna Die Then I Wanna Die. Into an other dimension
    Cosmonauts -   If You Wanna Die Then I Wanna Die (Burger Records ; 2012)          Nouvelle sortie d’un des groupes les plus excitants de sa génération, ce disque démarre sur des bases incroyables : l’enchaînement « Motorcycle #1 », « Please don’t make me blue » permet au groupe de...
  • CROCODILES - Endless Flowers. Voyage mouvementé
    Crocodiles - Endless Flowers (French Kissing 2012)           Un an après la sortie de Sleep Forever, un disque dont nous n’avions pas manqué de louer les mérites, les Américains de Crocodiles ont sorti cet Endless Flowers… Un an plus tard, il est enfin temps pour nous de rappeler les mérites...
  • CASTLE FACE & FRIENDS - The Velvet Underground & Nico.
    Castle Face & Friends  - The Velvet Underground & Nico (Castle Face Records 2012)       Fin 2012, quelques costumes de chez Universal ont décidé que l'excuse officielle afin de libérer une nouvelle fois les baby-boomers fortunés d'une centaine d'euros serait les 45 ans de la publication...
  • THE GROWLERS - Hung At Heart. De retour aux affaires…
    The Growlers   -     Hung At Heart (Everlasting 2013)     Avec environ une année de retard par rapport aux premières dates de sortie annoncées, The Growlers livrent enfin un nouvel album ! Pendant cette année, beaucoup de choses ont été écrites à propos des activités ce groupe...
  • THE BABIES - Our House on the Hill. Interrogations
    The Babies - Our House On The Hill (Woodsist 2013)       L’année dernière, la sortie du second LP des Babies est passée relativement inaperçue parmi les membres plus ou moins éminents de la rédaction PlanetGong, et cela de façon assez étonnante, puisque le premier album avait été salué par notre...
  • TY SEGALL - Twins. Nouvelle star
    Ty Segall – Twins (Drag City 2012)     Après des années à sortir des albums fantastiques et à sillonner les routes, Ty Segall a enfin rencontré la reconnaissance du public et des medias. C'est amplement mérité si vous voulez notre avis (et de toute façons même si vous n'en voulez pas on le donne quand même), on pourrait même...
  • TIMMY’S ORGANISM - Raw Sewage Roq. Who’s your idol ?
    Timmy's Organism - Raw Sewage Roq (InTheRed ; 2012)   C’est un fait depuis longtemps établi : chaque nouvelle sortie discographique de Tim Lampinen vient apporter un élément fabuleux à une œuvre monstrueuse et fascinante. Lampinen est le plus grand artiste rock’n’roll des quinze dernières années. Quel que soit le projet concerné...
Voir tous les articles de la catégorie "US Garage & Indie Rock"

En rotation lourde sur la platine

Brimstone Howl
Magic Hour

Avant de disparaître, le meilleur groupe a jamais être sorti du Nebraska avait enregistré en 2009 un album avec Jim Diamond. Un dernier sursaut héroïque qui est enfin publié en vinyle. Regrets éternels.

Recherche

Derniers articles

Annonces concerts

Toutes les annonces de concerts recommandés par PlanetGong sont
sur le forum

Flou RSS

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés