Mercredi 4 janvier 2012 3 04 /01 /Jan /2012 16:50

The See See - Late Morning Light

The See See -

Late Morning Light  

(Great Pop Supplement ; 2010)


 

Sous ce nom de groupe spécialement choisi pour séduire les bègues se cache un groupe cosmopolite basé à Londres, à la composition fluctuante, et dont les membres principaux sont sans conteste Keith Wood et Richard Olson, qui écrivent la plupart des chansons. Autour d’eux, beaucoup de monde plus ou moins connu : Phil Anderson, ancien membre des Beep Seals (et qui a accompagné JimNoir pendant quelques années); à la batterie et aux percussions, Paulie Cobra et un certain Ben Swank, ancien membre des Soledad Brothers (et actuellement employé à temps plein de Third Man Records). A noter également, la présence au sein de The See See de Pete Greenwood, qui avait signé un bel album de folken 2008 (Sirens). L’histoire de ce disque est relativement complexe : d’abord édité en vinyle en quantité limitée (par GreatPopSupplement) au mois de novembre 2010, Late Morning Light a été réédité quelques mois plus tard, puis fut publié en CD par Dell’orso Records en février 2011.

 

Enregistré et brillamment produit par Sean Read, ce disque présente une musique pop soignée aux harmonies intemporelles, un disque très élégant et inspiré qui devrait séduire les amateurs du genre – ceux qui avaient appréciés les représentants les plus récents de ce genre, The Thrillsou The Shins par exemple. The See See reprend en effet les mêmes ingrédients : des guitares au son très clair, aux suites d’accord ensoleillés (« Keep your head »), un orgue chaleureux (« Little Tease »), une base rythmique qui reste le plus souvent assez paisible mais qui démontre ses qualités sur « Clap Your Hands And Shake Your Chain », morceau quelque peu détonant sur ce disque. Les inspirations du groupe sont diverses, mais restent délibérément ancrées dans la pop classieuse de la deuxième moitié des années soixante (en particulier ses deux groupes majeurs, The Byrds et Buffalo Springfield).

 

Late Morning Light se distingue par une écriture soignée et efficace (« Deceiver Retriever » ; « Late Morning Light » et la magnifique « Keep Your Head »), des chœurs discrets et harmonieux (en « Sha-la-la-la »ou en « Hey-yeah-yeah-yeah », voire en « wha-ha-haaaa »)... Tout est à sa place, et le résultat est remarquable. Le chant se livre sans artifice : à l’image de la musique du groupe, il ne cherche pas à réaliser de prouesses techniques mais s’applique à sonner juste. Le disque s’achève paisiblement sur « That’s My Sign », un nouveau morceau bien maîtrisé sur lequel le groupe dévoile une dernière facette de son talent : la musique est délicate est inspirée, et clôt ce disque de façon parfaite.

 

Bien que ce disque n’ait pas recueilli un grand succès – on parlera tout au plus à son sujet de « succès critique » ou de « succès d’estime » - il n’en est pas moins une très belle réussite ; The See See a annoncé un deuxième album pour le mois d’avril 2012 : nous avons pris date et suivrons de près cette nouvelle sortie. Si le groupe poursuit dans la veine qui était la sienne pour Late Morning Light avec autant d’inspiration, espérons qu’il obtiendra une plus grande réussite populaire.

 

 

 

 

Liste des chansons :

  1. Mary Soul

  2. Tomorrow come today

  3. Deceiver Retriever

  4. Little tease

  5. Keep your head *

  6. It’s true

  7. Powers of ten

  8. Half a man and a horse’s head

  9. And I wonder

  10. Late morning light

  11. Clap your hands and shake a chain

  12. That’s my sign

 

 

 

Vidéo :

 

"Keep Your Head"


 
Par Rémi - Publié dans : UK Indie & Britpop
Voir les 1 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Commentaires

ahah merci d'en parler,

un de mes petits chouchou de 2010 et il continue encore de tourner de temps à autre avec grand plaisir, on sent aussi, outre les influences 60s californiennes, que ces gars là ont écouté et aimé BJM,

petite remarque formelle : attention aux espaces entre les mots ;)

Commentaire n°1 posté par teenagegraveman le 05/01/2012 à 09h32

Ouaip, c'est l'effet Open Office. Quand je fais pas gaffe ça me fout toute la mise en page en l'air (je tiens d'ailleurs à faire la pub pour LibrOffice, qui est nettement mieux qu'Open Office, c'est toujours gratuit et libre mais celui-ci est mis à jour par ses concepteurs)

 

 

Réponse de Eric le 05/01/2012 à 11h22

Du même tonneau

  • OASIS - Be Here Now. En roue libre
    Oasis - Be Here Now (Sony 1997)     Ça fait quinze ans qu'est sorti Be Here Now, et aujourd'hui plus que jamais, alors qu'Oasis est en stand-by et que les frères ennemis du rock anglais s'invectivent comme à leur plus belle heure et ne semblent pas prêts d'enterrer la hache de guerre, il est temps de réévaluer ce disque...
  • JAKE BUGG - Jake Bugg. Talkin’ to the kids
    Jake Bugg  -  Jake Bugg (Mercury ;2012)   Depuis quelques mois, la rumeur s’est amplifiée, jusqu’à s’échapper des rives embrumées du pays qui l’avait vue naître pour parvenir aux côtes ensoleillées et aux vallées toujours vertes de votre intouchable Hexagone : l’Angleterre tiendrait-elle son nouveau...
  • 22-20s - Got It If You Want It. Vite oublié
    22-20s - Got It If You Want It (Yoshimoto R and C 2012)     Parmi tous les petits tourments de l'existence, il existe peu de choses qui nous dépriment plus que de voir des artistes que l'on aime sombrer dans la médiocrité. Car la musique est souvent là pour nous apporter son soutien dans les moments difficiles, et les...
  • THE SEE SEE - Late Morning Light . Sunny, classy pop.
    The See See - Late Morning Light   (Great Pop Supplement ; 2010)   Sous ce nom de groupe spécialement choisi pour séduire les bègues se cache un groupe cosmopolite basé à Londres, à la composition fluctuante, et dont les membres principaux sont sans conteste Keith Wood et Richard Olson, qui écrivent la...
  • NOEL GALLAGHER - Noel Gallagher's High Flying Birds. Oasis dilué
    Noel Gallagher - Noel Gallagher's High Flying Birds (Sour Mash 2011)     Gallagher Bros, volume 2. Dix mois après la sortie de l'album de Beady Eye, on reste incapable d'en citer le titre d'un seul morceau ou même d'en siffloter la moindre mélodie. Qu'en est-il de l'album solo du grand frère sorti en cette fin...
  • CAT’S EYES - Cat's Eyes. Escapade
    Cat's Eyes - Cat’s Eyes (Polydor ; 2011)         Ce disque est le premier album de ce duo formé par Faris Badwan, la tête pensante de The Horrors et par sa compagne Rachel Zeffira, une chanteuse d’opéra canadienne – dont nous ignorions jusqu’à l’existence. Après les deux premiers LP des Horrors (Cat’s...
  • KASABIAN - Velociraptor! Vieilles recettes
    Kasabian - Velociraptor! (Sony 2011)     Deux ans après le succès de West Ryder Pauper Asylum qui les a propulsé parmi les grands groupes populaires de leur génération en Grande-Bretagne, Kasabian reviennent avec leur formule qui commence à s'étioler au fur et à mesure que les albums s'empilent et que l'inspiration de Serge Pizzorno...
  • THE HORRORS - Skying. Insaisissable
    The Horrors - Skying (XL 2011)     S'il est bien un groupe insaisissable et difficile à cerner dans la scène rock actuelle, c'est bien The Horrors. Depuis leurs tonitruants débuts sous forme d'un monster-show garage, la troupe de Faris Badwan a entamé une mue d'autant plus étonnante qu'elle les a vu opérer une relecture...
Voir tous les articles de la catégorie "UK Indie & Britpop"

En rotation lourde sur la platine

Brimstone Howl
Magic Hour

Avant de disparaître, le meilleur groupe a jamais être sorti du Nebraska avait enregistré en 2009 un album avec Jim Diamond. Un dernier sursaut héroïque qui est enfin publié en vinyle. Regrets éternels.

Recherche

Derniers articles

Annonces concerts

Toutes les annonces de concerts recommandés par PlanetGong sont
sur le forum

Flou RSS

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés